Le syndrome de la sauveuse

Le syndrome de la sauveuse est une affection psychologique qui implique une trop grande empathie pour les autres et un besoin de les aider à tout, même quand ces derniers n’ont rien demandé.

Si vous en êtes atteinte, vous aurez tendance à vouloir vous sacrifier pour les autres, ce qui de prime abord, pourra vous apporter de l’admiration de la part de votre entourage. Et là est le début du problème. La sauveuse n’a pas envie d’abandonner son comportement, puisqu’il suscite de l’admiration.

Comment détecter un syndrome de la sauveuse ?

En réalité, même si aider les autres est de manière générale une bonne chose, lorsqu’il conditionne une relation, cela devient dangereux. En effet la sauveuse a besoin de cette gratitude pour exister.
Cela se présente généralement depuis le plus jeune âge, quand elle s’est sentie porteuse d’une grande part de responsabilité dans la famille.

Une sauveuse voudra aider dans toutes les situations, résoudre les problèmes et changer les choses pour son entourage, parfois sans leur accord. Pire encore, elle est attirée par les personnes en souffrance, et ne s’entourent que de personnes qui ont besoin d’aide, donc besoin d’elle. Cela peut-être des personnes malades, des personnes en difficulté financière, des personnes ayant une addiction ou sont en difficulté psychologiquement parlant…

A force de s’occuper des autres et de s’oublier, le danger est d’en oublier ses propres besoins. Cela pourra mener à un épuisement total et, plus étrange, à des conflits avec son entourage que la sauveuse n’aura pas vu venir. Car dans sa quête de reconnaissance, la sauveuse crée une relation malsaine, considérant que l’autre a une « dette » abyssale envers elle.

Cette relation malsaine peut le devenir encore plus. En effet, il arrive que la sauveuse soit aussi destructrice. Elle peut en arriver à manipuler pour détruire et ainsi avoir quelque chose à « reconstruire ». Elle devient donc bourreau pour ensuite pouvoir sauver sa victime.

Cette domination de l’autre, sous prétexte de vouloir l’aider, a pour but de maintenir le lien et de ne surtout pas se faire abandonner.

Comment s’en sortir ?

Ce syndrome est un vrai cercle vicieux. En effet, le narcissisme qui caractérise une sauveuse l’empêche de voir la réalité en face.

Il nécessitera une énorme remise en question pour faire face à la terrible vérité : la sauveuse n’aide pas par pure générosité mais par narcissisme. La sauveuse a besoin de ce sentiment de puissance qui la valorise et qui la fait se sentir exister. L’objectif est de gonfler son égo, à la fois pour soi et aussi aux yeux des autres.

Il faudra également se détacher de toutes les personnes en souffrance dont elle s’est entourée, ce qui peut être une étape très difficile puisque cela peut signifier couper les ponts avec des amis, ou même un mari.

Il peut être utile de se faire aider par un professionnel tout au long de ce parcours, car ce n’est pas anodin. Une sauveuse en manque de reconnaissance se sentira inutile et pourra faire face à de sérieux troubles tels que la dépression ou même la haine envers les autres. Cette aide d’un psychologue pourra également permettre de remonter aux sources de ce problème, dans l’enfance, afin de reconnaitre ce dont la sauveuse a manqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.