Tout savoir sur la kinésiologie !

La kinésiologie est une discipline qui ne date pas d’hier. Dès les années 1930, certains médecins ont remarqué que stimuler des points du crâne permettait d’influencer le flux sanguin de certains organes. Le Dr. Frank Chapman quant à lui est arrivé à la conclusion que la pression de certains points du corps avait la possibilité d’influer sur des affections spécifiques et plus généralement d’avoir un impact positif sur le fonctionnement du corps humain. La kinésiologie comme elle est pratiquée aujourd’hui a été inventée dans les années 1960 aux États-Unis, par le Dr. Goodheart. Ce médecin chiropracteur a découvert un lien direct entre un manque de tonus musculaire et un état de stress. Depuis, de nombreux praticiens ont continué à explorer cette discipline et ont développé différentes méthodes qui permettent de rééquilibrer le corps.

La kinésiologie, c’est quoi exactement?

La kinésiologie est une approche holistique douce, inspirée de la médecine traditionnelle chinoise qui étudie les mouvements du corps pour détecter les déséquilibres dans le flux d’énergie du corps. Les praticiens utilisent le test musculaire pour évaluer la rétroaction biologique du corps et mettre le doigt sur les zones de stress et de tension. C’est en effectuant une pression sur des points spécifiques qu’ils libérèrent les blocages et rétablissent l’équilibre. De cette façon, le praticien nettoie la mémoire du corps (traumas, blessures, peurs, phobies) afin de lui donner une impulsion nouvelle mais aussi pour qu’il puisse se guérir lui-même.

Une méthode qui soigne le corps et l’esprit

Si la kinésiologie permet de soulager des douleurs musculaires ou osseuses, son champ d’application est loin de se limiter aux maux physiques. Elle peut également s’avérer efficace pour les patients souffrant de stress, de fatigue, de surmenage, de troubles alimentaires, de phobies, d’angoisse, d’insomnie, de dépression ou en complément de traitements existants pour les affections de longues durées. Mais la kinésiologie n’est pas seulement indiquée en tant que soin, elle fait aussi partie des méthodes préconisées en développement personnel. Elle permet notamment d’apprendre à gérer son stress avant un examen, de travailler la confiance en soi, de vaincre son appréhension de parler en public et peut même être une réponse pertinente pour améliorer ses capacités relationnelles. Certains sportifs y ont également recours en vue de préparer une compétition ou simplement pour améliorer leurs performances globales. Bien que la kinésiologie ne soit pas une réponse médicamenteuse à un trouble, ni une méthode miracle, elle reste une solution adaptée pour bon nombre de consultants pour lesquels d’autres disciplines ont échoué.

Comment se déroule une séance ?

Lors de la première séance, le praticien pose une série de questions sur l’état de santé général, le sommeil, le niveau d’énergie, l’humeur, et fait le point sur les besoins et les attentes du consultant. Si les premiers effets sont généralement visibles dès la première séance, des maux plus profonds peuvent nécessiter un suivi accru. Même chose lorsque la kinésiologie s’inscrit dans un programme de développement personnel. Ensuite le praticien fait allonger le consultant et effectue un test musculaire afin de localiser les zones de déséquilibre du corps et d’évaluer l’intensité des blocages. À l’aide de différents points de pressions et d’exercices de visualisations, de respirations, de mouvements oculaires, de jeux de rôles ou autres corrections, le stress et la douleur sont évacués. La méthode qu’utilise le kinésiologue varie selon chaque patient, certains étant plus réceptifs que d’autres, et selon la problématique à traiter. Une séance dure généralement entre 45 minutes et une heure pour les adultes, et 30 minutes pour les enfants. À noter que la première est d’habitude un peu plus longue, ne serait-ce que pour se familiariser avec le patient et mettre en lumière le motif de sa consultation.

Quel est le budget à prévoir ?

Même si la kinésiologie a fait ses preuves, la discipline n’est pas encore reconnue par l’Organisation mondiale de la santé, et les séances ne sont donc pas remboursées par la Sécurité sociale. En revanche, certaines mutuelles proposant des garanties spécifiques aux médecines douces peuvent prendre en charge une partie ou la totalité du traitement. Côté tarif, les prix affichés par les praticiens sont assez disparates et il est possible aussi bien de trouver des séances à 30 € qu’à 80 € même si la moyenne nationale se situe aux alentours de 60 €. Sachant que s’il faut 2 ou 3 séances pour traiter un mal ponctuel et parfois plus d’une dizaine pour un traitement de fond, la kinésiologie demande un certain budget. Néanmoins, il ne s’agit pas d’une dépense inutile puisque les bienfaits s’inscrivent dans la durée et permettent de se sentir mieux dans sa peau et plus heureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.